20 novembre 2017
Breaking News
Home » Carnet de Voyage » Le Caillou
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le Caillou

Cette étape n’était pas prévue au départ dans notre trajet. Nous savions que nous y ferions un stop pour aller au Vanuatu, mais pas que nous y resterions quelques jours. En fait les billets d’avion ne se sont pas super bien combinés pour aller au Vanuatu, et nous avons donc dû rester en Nouvelle Calédonie 6 jours (2 jours avant et 4 jours après). Bon, on vous l’accorde, il y a pire comme programme !

Avant d’aller au Vanuatu, nous sommes restés à Nouméa, capitale de cette île peu connue (en dehors des français). La ville est coupée un peu en deux, le « vieux centre ville » pas super super et les deux plages de la ville qui font beaucoup penser à une station balnéaire un peu chic et récente ; beaucoup d’immeubles neufs surplombent une coursive longeant le front de mer. Des marinas remplies de beaux bateaux de plaisance montrent que certains habitants ont des moyens conséquents. De nombreux hôtels de luxes et un casino font également face à la mer. Heureusement, ont a pu profiter un peu de la situation de la ville : au bord de la mer. Les quelques plages situées à Nouméa sont assez agréables et l’eau y est plutôt chaude et belle ; il faut dire qu’on ne s’était pas baignés depuis quelques temps, et après s’être habitués aux mers chaudes d’Asie, on avait besoin de se baigner… on a donc apprécié cette petite trempette.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Malgré le côté aseptisé et tout beau tout propre du nouveau centre ville, en particulier du front de mer, on a senti que la réalité de la vie à Nouméa était tout autre et que bon nombre des habitants des beaux quartiers et propriétaires des bateaux étaient en fait des métropolitains venus s’installer ici. En effet, la plupart des calédoniens que nous avons croisés ne semblaient pas rouler sur l’or, loin de là ; on a même vu beaucoup de mendiants, nous n’y étions plus habitués car en Asie, la mendicité est plutôt rare (dans les pays que l’on a visités, pourtant pour certains très pauvres).

Au retour du Vanuatu, nous avons loué une voiture et avons décidé de partir faire un tour en « brousse » (tout ce qui n’est pas Nouméa, quoi !) et faire le tour de l’île (ou quasiment). Il faut dire que la Nouvelle Calédonie est une très grande île, elle fait quasiment 500 km de long… le tour est donc très long. En 3 jours, nous avons fait plus de 1.200km, et nous n’avons pas fait le tour complet.

Notre vol arrivant à 21h, nous récupérons notre voiture aux alentourx de 22h, avec vaguement en tête le nom d’un camping situé à une cinquantaine de kilomètres. Le loueur nous demande où on dort ce soir, et si on a réservé ? Les Bikets toujours avec leur habitude asiatique, n’ont absolument rien réservé (pourquoi faire ?!?). Vu la tête du loueur, on a compris que cela serait difficile pour ce soir de trouver un endroit pour dormir. Malgré son dévouement, il a quand même appelé 2 ou 3 campings (un ouvert que le week-end, et les deux autres, et bien c’est trop tard pour arriver), il nous indique un endroit au calme : le parking d’un hôtel assez chic en pleine nature. Notre première nuit s’est donc soldée à dormir dans la voiture, bouffés par les moustiques mais au moins au calme.

On nous avait conseillé d’aller sur la côte est, la plus sauvage, jusqu’à Hienghène. Sur le chemin, on avait prévu d’aller au parc naturel des grandes fougères, et bien pas de chance, c’est comme les musées, c’est fermé le mardi ; tant pis nous poursuivons notre route, en pleine montagne dans une forêt luxuriante. En effet, les différentes routes traversières du pays passant à travers les montagnes étaient charmantes, les nombreux virages dévoilaient de beaux paysages remplis de verdure et de reliefs escarpé. La Nouvelle Calédonie est recouverte de montagnes verdoyantes d’une végétation abondante typique des régions tropicales.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En se rapprochant de la côte est, les paysages changent : il y a plein de mines de nickel, les arbres sont coupés, laissant un paysage triste. On y voit même un tapis roulant de plus de 10 km de long descendant les cailloux des mines pour être cassés dans les usines de la vallée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le reste de la côte Est est plutôt joli et la route étant bien souvent en haut des falaises, on a pu apprécier de très beaux points de vues sur un littoral escarpé et fouetté de vagues dont l’eau est d’un beau bleu. Malheureusement il n’y a quasiment pas de plages, et le peu que nous avons trouvées étaient bien souvent décevantes…il faut dire que l’on revenait de 15 jours au Vanuatu où les plages sont splendides.

Le deuxième jour, nous découvrons la région de Hienghène, C’est ici que l’on peut admirer la poule couveuse (une formation rocheuse en forme de cocotte, la ressemblance est frappante) dans la baie et de belles roches karstiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour continuer la route il faut emprunter un pittoresque bac qui traverse la rivière Ouaième, conduit par un passeur qui fait inlassablement des allers-retours entre chacune des rives, offrant une vue magnifique sur ses bords luxuriants.

Nous avons également effectué une petite randonnée pour monter voir des cascades dans la forêt. Cette escapade était très sympa, elle longeait le lit de la rivière, tout en grimpant à travers la forêt tropicale. Une fois arrivés en haut, nous avons eu la récompense de voir une très belle cascade et surtout des bassins d’eau claire en bas de cette cascade où nous avons pu nous baigner pour nous rafraichir de cette marche en pleine chaleur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’avant dernier jour, nous retraversons l’île par une autre route traversière avec de superbes paysages, et longeons la côte ouest : la baie des tortues, le célèbre bonhomme de la roche percée, la plage de Fao… C’est dans cette région que sont élevés les bœufs : un air de far West avec des fermes ressemblant beaucoup à des ranch …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il faut également savoir qu’en Nouvelle- Calédonie, on parle de tribu au lieu de nom de villages et qu’il faut faire une coutume (un don) pour rentrer dans la plupart. Une chose qui nous a également marquée est que quasiment tous les panneaux au bord des routes sont truffés de coups de fusils… un gendarme s’était d’ailleurs fait tirer dessus quelques jours avant notre arrivée.

Notre visite fut donc assez éclair car visiter une île de cette taille en trois jours est assez utopique, mais nous avons essayé d’en avoir un aperçu car notre temps était limité

En conclusion, la Nouvelle Calédonie ne nous a pas séduits plus que ça, mais la raison est peut être aussi parce que nous n’y avons pas passé suffisamment de temps. Avec un peu plus de temps, nous serions certainement allés sur l’île des Pins ou à Ouvea, où, selon la plupart des gens que nous avons vus qui y sont allés, les plages sont à couper le souffle…une autre fois peut être.

Galerie Photos

Check Also

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galapagos, la suite et fin …

Après une première partie de séjour très appréciable aux Galapagos, on a continué sur la …

5 comments

  1. J, adore la poupoule!!! Ca faisait longtemps qu’il y avait pas eu de lecture au petit dej ! Vivement la suite!

  2. Berton chantal et guy (NIORT).

    Bonjour tous les 2 ,
    Je recommence mon maïL , en souhaitant qu’il parte vers vous , cette fois. Vous nous envoyez des photos superbes : les plages font rêver , les paysages sont grandioses .
    Merci beaucoup à vous de nous faire partager vos découvertes . Sans aucun doute , vous vivez une expérience inoubliable.
    Ici , nous sommes dans l’attente de la naissance du bébé d’ELSA et CHARLES (ce bébé est prévu le 19 avril et j’écris le 18 !!!!!!!!!). C’est autre chose.
    Bonne suite de voyage , bises , et à bientôt.
    CHANTAL et GUY.

  3. Berton chantal et guy (NIORT).

    Même jour même heure , ça y est , c’est parti(2ème message!).
    CHANTAL et GUY.

  4. Coucou
    Merci pour ce beau récit et ces belles photos.
    Superbe la poule, c’est vraiment magnifique.
    Ien-Ien tu n’as pas été voir s’il y avait des œufs en chocolat.
    Les plages nous font toujours rêver et les paysages aussi.
    Continuez à nous faire profiter de vos belles découvertes.
    Gros bisous
    Claude et Michel

  5. Ça a l.air pas mal quand même!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *