24 septembre 2017
Breaking News
Home » Carnet de Voyage » Rendez-vous en terre inconnue…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rendez-vous en terre inconnue…

Après Lubuan Bajo, nous avons continué notre route en passant par Ruteng, ville sans grand intérêt, et à proprement parler, pas très jolie ; ce fut notre point de base pour aller visiter les environs.

Avec notre scooter loué par l’intermédiaire du manager de l’hôtel, Mr Stefanus, nous sommes partis pour aller voir le village traditionnel de Wae Rebo, niché au milieu de la montagne et de la jungle.

Sur la route, nous nous sommes arrêtés à Cancar pour admirer les « Spider Rice Fields », structure peu commune de rizières en formes de toile d’araignée ; très joli, mais celles-ci étant proches de la récolte, ou déjà récoltées, le spectacle n’était pas aussi beau que sur les photos aperçues avant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La route pour atteindre le village de Denge fut longue et éprouvante : 5h de route de montagne avec des virages en lacet dignes d’une étape du Tour de France pour monter à l’Alpes d’Huez avec en prime des nids de poules tous les 2m, voire des champs de mines dans de nombreux endroits… vu l’état de la route, on se dit que la mousson doit être très violente pour détruire le bitume à ce point. Même si cette route était difficilement praticable, elle nous a permis d’accéder à des points de vue magnifiques et nous a également donné l’impression d’être un véritable cortège royal : dans chaque village traversé, les enfants accourraient pour nous dire bonjour, chaque personne croisée, enfants ou adultes, nous faisait de grands sourires accompagnés à chaque fois d’un « Hello Mister ».

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Mais enfin, après 5h de zig-zags, pour effectuer seulement 100km, on arrive enfin au village de Denge où on a l’impression d’atteindre une sorte de bout du monde.

Ce petit village ne dispose d’eau courante que grâce à des installations de tuyaux allant de la rivière aux maisons, et n’a droit qu’à 4h d’électricité par jour (de 18h à 22h) générée par un groupe électrogène situé à côté de l’église, et oui, sur l’île de Flores la majorité de la population est chrétienne.

Pour ce qui est du logement, nous n’avions pas vraiment le choix, il n’y avait qu’une seule homestay, tenue par Blassius et son épouse, qui sont également instituteurs dans l’école primaire du village.

Nous avons pu discuter longuement avec Blassius qui nous a appris un grand nombre de choses sur le village de Wae Rebo, dont il est lui-même originaire, mais également sur les indonésiens en général et leurs coutumes, notamment à Flores.

Le lendemain matin, après un petit déjeuner composé de riz mélangé à des nouilles, nous prenons le chemin derrière l’école pour nous enfoncer dans la jungle et marcher 2h pour atteindre le village de Wae-Rebo. Les 9km de montée étaient splendides, de beaux points de vue sur les vallées (quand l’épaisseur de la jungle nous permettait de voir à plus de 15m), jusqu’à la mer au loin.

Au détour du sentier, nous apercevons les toits de chaume pointus des maisons traditionnelles que nous traquions… nous étions arrivés à Wae Rebo, où, encore plus qu’en arrivant à Denge, nous avions vraiment l’impression d’être arrivés au bout du monde. Un petit village de 7 maisons traditionnelles, et quelques maisons plus « modernes », encaissés au milieu de montagnes infranchissables recouvertes de jungle (le sentier que nous avons emprunté est le seul passage pour atteindre le village).

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois descendus au village, toutes les personnes présentes sont venues nous serrer la main en se présentant, très accueillants. On nous a dirigés dans la « Drama House », maison du chef du village où nous avons donné une offrande au chef qui a effectué un discours très cérémonieux nous souhaitant la bienvenue et nous indiquant que nous faisions partie du village (on a bien sûr rien compris à ce qu’il nous disait).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Par la suite, Mouss, le seul du village à parler quelques mots d’anglais, nous a fait faire un tour du village, et nous a présentés à d’autres personnes. Les maisons traditionnelles, constructions en bambou et toit de chaume d’une quinzaine de mètre de haut, autant de diamètre, accueillent chacune de 6 à 8 familles qui vivent ensemble, avec pour seule intimité autant de « chambres» que de familles, disposées tout autour de la maison. Le centre de la maison est utilisé pour faire le feu et préparer la cuisine (pour 8 familles, ça en fait des casseroles et chaudrons).

En fin de matinée, après une petite partie de foot avec les enfants, nous sommes invités à déjeuner dans la « maison des invités » où l’on nous sert un repas rudimentaire préparé à base de produits locaux : riz cultivé dans la vallée, agrémenté de légumes et feuilles ramassés dans la jungle. En fin de repas, nous sommes invités à prendre le café dans une des autres maisons. Nous y avons bu du Luhak café, le fameux café fabriqué à partir des graines de café non digérées et ramassées dans les excréments des civettes…pas très ragoutant dit comme ça, mais ce café était excellent, de loin le meilleur que nous ayons bu depuis notre arrivée en Indonésie (et pourtant leur café est très bon), et peut être le meilleur que nous ayons jamais bu.

photo 1-1OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après plusieurs heures passées dans le village, nous reprenons la route du retour pour aller retrouver notre homestay, et Blassius. Sur le chemin du retour, alors que nous faisions une pause pour boire un peu d’eau, un petit vieux passant par là s’est arrêté et a sorti de son sac 2 fruits de la passion qu’il venait de cueillir dans la jungle et nous les a offerts ; c’était vraiment très gentil de sa part et ça nous a fait un bien fou, il faisait tellement chaud, ces fruits étaient excellents et très rafraichissants et puis cela changeait du riz.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au départ, le lundi matin, Blassius nous emmène avec lui à l’école pour que nous puissions voir ses élèves. Ce fut un très bon moment, tous les enfants, en uniformes, étaient en admiration devant deux touristes perdus au milieu de nulle part. Malgré leur excitation et leur curiosité, ils étaient très calmes et ont tout de même observé leur protocole pour rentrer dans la classe : tous en rang devant la salle de classe, ils chantent un hymne en mettant la main sur l’épaule du camarade de devant, puis rentrent tous un par un dans la classe, les filles d’abord, puis ensuite les garçons (je suis sûr qu’autant de discipline donne envie à certains qui nous liront).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galerie photos

Check Also

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galapagos, la suite et fin …

Après une première partie de séjour très appréciable aux Galapagos, on a continué sur la …

10 comments

  1. Génial vos infos ! vous avez des fotos de l’intérieur également ?
    super ! y’a pas des risques d’incendie ?

    • Merci ! Oh si il doit y avoir des risques d’incendie, étant donné que le poêle est au milieu de leur maison entièrement en bois et en paille ! Pas beaucoup de photos à l’intérieur malheureusement très très sombres, pas de fenêtres !

  2. oui que de discipline!!, c’est toujours interessant à voir! Bises à vous deux

  3. beaux enfants sages cela fait réver!

  4. Merci pour tous ces récits incroyables depuis plus d’un mois maintenant! Ca me fait voyager moi aussi! Un seul regret pour moi: pas assez de photos de vous (surtout de toi Didine!). Bon Honk Kong! Bisous. Math

  5. Coucou, quand je vois les photos de l’école et des élèves, je ne peux m’empêcher d’avoir une petite pensée pour notre Jean-Baptiste, parti en thailande jouer les profs d’anglais. Continuez à prendre plein plein de photos !!!!

  6. Coucou,
    Merci pour vos fantastiques récits et vos superbes photos. A présent on voyage assis devant l’ordi, super pour les économies… :-))
    C’est vraiment génial de vous lire, cela nous permets d’aller dans des endroits complètement inaccessibles où de toutes manières même en voyageant nous n’y aurions jamais mis les pieds. Merci de nous avoir fait découvrir l’Indonésie de  » l’intérieur « .Continuez à nous faire rêver, on embarque pour Hong Kong. Biz à vous 2. Les Petits.

  7. ouaouw ! Je suis completement bluffé ! trop belles vos photos !
    Quel voyage !
    Amitié
    Pierre Gold

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *