19 novembre 2017
Breaking News
Home » Carnet de Voyage » L’ascension du Rinjani
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’ascension du Rinjani

Après le repos des plages, il fallait bien qu’on se bouge un peu. Et là on s’est bougés, et pas qu’à moitié… on a fait l’ascension du volcan Rinjani sur l’île de Lombok, culminant à 3.726 m.

Cette ascension se fait sur 3 jours, et 2 nuits en bivouac.

Jour 1

Départ à 8h pour une marche de 6h, entrecoupée de pauses, souvent bien trop longues à notre goût, mais comme on était un groupe de 8 (deux italiens, un anglais et cinq français), il fallait laisser le temps à chacun de se reposer. N’ayant pas effectué de vrai randonnée depuis quelques temps cette première journée a été assez épouvante ; 2.000 m de dénivelé positif sur 9km, c’est un peu comme monter un escalier pendant 6h avec des marches naturelles totalement inégales dont une grosse partie est faite de racines d’arbres dans la partie de forêt tropicale, avec des singes un peu agressifs de temps à autres (dans cette région certains ont la rage, donc il vaut mieux se méfier, surtout qu’ils ont des dents de berger allemand). Une astuce pour éloigner les singes, faire semblant de tirer avec un lance-pierre, véridique ça marche ! En arrivant au premier camp de base, situé sur la crête du cratère, le spectacle nous a fait oublier toutes nos douleurs de la journée : le lac au centre du cratère et le sommet du Rinjani en arrière plan sont magnifiques.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Jour 2

Levé à 6h pour voir le levé du soleil sur le mont, puis départ à 7h. Nous descendons pendant environ 2h pour atteindre les berges du lac, et les sources d’eau chaude en aval. Après un bain à environ 38-40°C, et un bon repas concocté par nos porteurs, nous repartons pour 3h d’ascension pour remonter sur l’autre crête du cratère, au pied du mont Rinjani.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Jour 3

Levé à 2h30 pour environ 3h d’ascension jusqu’au sommet du Mont Rinjani (le but est d’être au sommet au levé du soleil). Cette ascension s’est faite dans le noir, à la frontale, avec un vent très fort et une température glaciale (il faisait 0°C, sans compter le vent), la dernière partie étant en sable sur une pente très raide, on avançait de 50cm mais on reculait de 30cm à chaque pas ; on patinait, c’était horrible. Mais comme c’était la dernière ligne droite, on s’est sorti les doigts du cul et on y est allés… arrivés au sommet (et en plus dans les premiers J), c’était la satisfaction : on y était arrivés, et en plus de ça, le soleil commençait à se lever. La vue était époustouflante, on voyait toute l’ile de Lombok, jusqu’à Bali à l’Ouest et Sumbawa à l’Est.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une heure environ à contempler ce paysage, on est repartis pour 7h de descente dans le sable et la poussière…super éprouvant pour les genoux.

Petite attention particulière à nos porteurs qui ont été formidables, et plus particulièrement au chef porteur qui nous suivait à la trace en nous criant hati hati ( doucement ) tout le long du trajet, notre guide étant à la fin du groupe et attendait les retardataires. En plus de porter 40kg de matériel et de provisions sur leurs épaules, en tong évidemment, les porteurs nous ont concocté de très bons plats tout au feu de bois ; c’est aussi pour cette raison que les pauses étaient souvent longues puisqu’ils faisaient tout de A à Z, ils coupaient les légumes, les faisaient cuire avec la viande et le riz… aussi bon que dans les warung.

Verdict : on en a bien chié pendant 3 jours, on est revenus couverts de poussière (on n’a jamais été aussi sale de toute notre vie !), on a eu froid la nuit (les duvets n’étant pas de premières qualités !)… mais ça en valait le coup, une des plus belles vues depuis notre départ !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un conseil pour les voyageurs qui souhaitent faire l’ascension du Rinjani, il vaut mieux partir de Sembalu, que de Senaru, l’ascension est moins difficile, pas ce que nous avons fait 🙂 

Recap en chiffres :

25 km

3.800 m de dénivelé positif

3.200 m de dénivelé négatif

21 h de marche

Galerie Photos

Check Also

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galapagos, la suite et fin …

Après une première partie de séjour très appréciable aux Galapagos, on a continué sur la …

14 comments

  1. Waouh ! nice ! bon, c’est bon, j’ai mon idée de dessin Bikette !! je vous envoie ça asap ! biz et gratouilles derrières les oreilles les Bikets !

  2. Je n’aurais qu’un mot: génial!!
    Bravo les bikets.

  3. Bravo les jeunes. Toutes nos félicitations.
    Vous êtes récompensés de vos souffrances par de belles choses à voir.
    Continuez à nous faire rêver et cela nous enlèvera nos douleurs d’arthrose.
    Merci encore et à très bientôt.
    Bisous.
    Claude et Michel

  4. Vous avez de quoi être fiers! Et puis vous avez l air heureux, ça fait plaisir à voir.
    Par contre à vous lire vous étiez si sales qu’il a fallu que vous vous laviez. Ca a du être la partie la plus difficile 😉
    Merci en tous cas de nous faire partager votre superbe aventure.
    Gros bisous

  5. bravo aux jeunes non arthrosiques profitez en ! super exploit cela va rappeller le Kilimandjaro à Franck ! merci des supers photos

  6. bravo les bikets , bon courage et une bonne douche

  7. Waouh, ça donne envie ! Bravo à vous.

  8. personnellement je prépare actuellement une rando dans le vexin. ET SANS porteur !! Et sans cuistot, avec repas tiré du sac !! Alors hein qu’est ce qu’on dit ? J’envisage de faire un blog parce que je vois que c’est sympa de montrer aux pauvres sédentaires combien la nature est belle, la route grandiose pour les faire rêver un peu.

  9. Oh là, là cela fait rêver. Quels paysages magnifiques et quelle aventure. Continuez de nous faire rêver. Bises de la ville rose.

  10. Super, bravo cousine !
    C’est bien de faire un peu d’exercice après avoir glandouillé sur la plage tel le ricain moyen …
    Kenavo

  11. Bravo les jeunes, mais c’est quoi ces genoux en plastique Lapin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *