19 novembre 2017
Breaking News
Home » Carnet de Voyage » Ubud, Bali autrement
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ubud, Bali autrement

Cette ville du centre de Bali est un parfait point de base pour explorer les richesses intérieures dont regorge l’intérieur de l’île. Bien que très touristiques, on peut trouver encore de petites ruelles bien sympathiques, où l’on est un peu moins alpagués par tous les chauffeurs de taxi (Hello Mister, Taxi? Tomorrow? where are you going?), qui peut à la longue être un peu fatiguant.

Et oui, malgré les a priori, Bali n’est pas faite que de plages où l’ont fait la fête pour pas cher avec des australiens imbibés d’alcool… l’intérieur de l’île est splendide et les paysages sont autant de cartes postales avec de nombreux temples et rizières. On comprend pourquoi la plupart des touristes choisissent cette île, tout à l’air mignon, tous les matins les femmes font des offrandes devant leur maison, ce qui embaume les rues d’encens, les balinais ont souvent une fleur à l’oreille (et oui même les hommes !) …

Nous sommes restés 4 jours à Ubud.

Le premier jour nous avons été rapidement à la « Monkey Forest » : au sein de la ville, cette forêt est le repaire de hordes de singes peu farouches et intrépides, mais dont il faut se méfier car à la moindre seconde d’inattention, ils en profitent pour voler lunettes, chapeau, nourriture, bouteille d’eau… brefs de vrais pickpockets qui n’hésitent pas à montrer les dents s’ils veulent vraiment quelque chose, comme Darky (notre chat) avec un bout de poulet !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le deuxième jour, nous enfourchons notre scooter et en route pour les environs proches (pour une première journée de scooter, nous avons préféré ne pas trop nous éloigner d’Ubud, d’autant plus que la carte achetée à l’office du tourisme était plus qu’approximative et n’indiquait pas toutes les routes). Nous avons fait la visite de plusieurs temples (Gunung Kawi, la source de Tirta Empul, Goa Gadja, Yeh Puluh) et des rizières environnantes, notamment celles de Tegallalang, magnifiques.  

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERAphoto

La source de Tirta Empul, est une source sacrée où chaque jour des dizaines de pèlerins viennent se purifier dans cette eau sacrée, nous avons eu de la chance d’y aller un week-end, il y avait beaucoup de pèlerins. Après avoir déposés un tas d’offrandes (riz, fleurs, nourritures en tout genre…), les balinais se baignent dans cette source.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au retour, un jeune rencontré sur une terrasse de café nous a emmenés à un combat de coqs. Ces combats, officiellement interdis en Indonésie, se déroulent au vu et au su de tout le monde, dans un coin de champ de la ville que l’on repère très facilement grâce à un attroupement de scooters et de personnes en pleine effervescence. Il y a partout des coqs en liberté, et d’autres sous de beaux paniers en osier, ceux là qui servent au combat, ils les bichonnent bien.

Pour se prendre un peu plus au jeu, on a quand même parié sur un coq. on ne sait même pas sur quel coq on a parié, mais après un combat acharné entre les deux coq (armés d’une lame de rasoir attachée à la patte), notre coq a gagné ; enfin c’est ce que l’on a compris puisque la personne qui nous accompagnait nous a donné notre gain (sans avoir rien donné).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le soir, nous avons été victimes du comble d’un restaurant asiatique : ils étaient en rupture de riz !!!! C’est un peu comme si une station Total n’avait plus d’essence…En gros, environ 80% de la carte était indisponible. On s’est donc rabattus sur des nouilles.

Le troisième jour, en raison de problèmes gastriques et intestinaux, nous sommes restés à rien faire ; juste une petite visite au marché et un massage au soir ( à 3 € pour une heure, on aurait tord de se priver J).

Le quatrième jour, un peu plus en confiance avec le scooter, nous nous sommes aventurés un peu plus loin pour aller voir les rizières de Jatihluwi ; un vrai spectacle d’architecture agraire. Ces rizières sont notamment classées au patrimoine mondial de l’Unesco.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons également été voir les temples de Ulan Danu, au bord d’un lac et celui de Batukaru, dans la montagne et le brouillard, assez mystique. Le chemin du retour a été un peu chaotique puisque la carte approximative et l’absence de panneau à l’entrée des villages nous ont contraint à poursuivre notre route quasiment jusqu’à Denpasar (ville principale de Bali), située au sud de l’île. On est rentrés il faisait presque nuit, chose qu’apparemment il est très déconseillé de faire à Bali en raison de nombreux paramètres : mauvais état des routes, chiens, coqs qui traversent, scooter et autres véhicules se déplaçant sans phare… mais tout a été ok, la conduite balinaise n’a rien à voir à la conduite javanaise, nettement moins dangereuse. Au final, nous avons fait environ 180 km de scoot dans la journée.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galerie Photos

 

Check Also

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galapagos, la suite et fin …

Après une première partie de séjour très appréciable aux Galapagos, on a continué sur la …

5 comments

  1. merci pour ce voyage en photos à Bali qui compense celui que j’ai raté car annulé la veille du départ le jour de l’attentat dans la boite de nuit en 2003. Vos photos sont superbes!!

  2. Coucou
    Que du bonheur en regardant vos photos et lecture de vos visites.
    C’est vraiment magnifique. Continuez votre aventure, nous prenons plaisir à vous suivre.
    Attention à vos tripes, soignez-vous. Les massages que du bonheur et pas chers mais efficaces j’espère.
    Bisous
    Claude et Michel

  3. Le « soucis » gastrique vous a t il permit de faire une photo du fil rouge de bikette (Avec un sachet de smecta, pour rappel)
    En tout cas, les photos claquent!

  4. C’est super beau les cultures en terrasse!

  5. Quel dépaysement….Les photos sont magnifiques!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *