24 septembre 2017
Breaking News
Home » Carnet de Voyage » Argentine » En attendant Sucre, voici Salta…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En attendant Sucre, voici Salta…

Après avoir laissé le van à San Pedro de Atacama, nous repartons en bus (et oui, la liberté a une fin) pour Salta, en Argentine. Pour ça, il a fallu passer le Paso Jama, un col à 4.800m d’altitude et le poste frontière à 4.200m. N’ayant pas encore trop appréhendé des altitudes aussi élevées, il ne fallait pas faire beaucoup d’effort parce la diminution d’oxygène se faisait sentir. Bien évidemment, au poste frontière, les douaniers nous on demandés de sortir nos sacs pour les emmener dans leur cabane pour les passer aux rayons X… ce moindre effort de porter un sac d’un vingtaine de kilos sur une trentaine de mètres nous a un peu mis KO ; heureusement, on est remontés dans le bus et on a pu se reposer un peu avant d’arriver à Salta.

En partant de la station de bus, on a marché 1 ou 2 km pour aller jusqu’à l’hôtel qu’on avait repéré, mais heureusement on n’était pas trop en altitude et le trajet s’est fait sans trop d’effort, comme quoi l’altitude a vraiment des effets dévastateurs quand on n’est pas acclimatés.

A l’hôtel, ou plutôt une auberge de jeunesse, on a fait la rencontre de Nicolas et Linda, un couple de franco hollandais, avec qui on a sympathisé et qui font eux aussi un tour du monde. Après quelques discussions autour d’un verre (ou plusieurs), on s’est rendu compte qu’on souhaitait visiter les mêmes choses dans les environs de Salta. Nous avons donc décidé de louer une voiture ensemble et de partir plusieurs jours pour visiter la région.

Avant de partir dans notre road trip, on a quand même visité la ville de Salta : une très belle ville dotée d’une architecture coloniale plutôt sympathique et de nombreuses églises. Malheureusement la plupart d’entre elles étaient fermées et on n’a pas pu les visiter… On s’est aussi fait plaisir dans une excellente parillada (Viejo Jack) : on nous a servi un morceau de viande (Churrasco) de 600g par personne tellement tendre que le serveur, pour le couper en deux, parce que ça rentrait pas dans l’assiette, a utilisé seulement 2 cuillères !!!! pas de couteau, c’est pour dire ; le tout pour moins de 10€ par personne.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour commencer le tour en voiture, on a pris une route au sud de Salta, en direction de Cafayate, puis on a bifurqué sur une piste s’enfonçant dans les montagnes.

Avant d’arriver à la ville de Cachi, on a traversé un énorme champ de cactus géants.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après une pause déjeuner dans cette ville de style coloniale, on a continué sur une piste très étroite et recouverte de poussière…on était sur la fameuse route 40. Tout au long de ces 2 journées on a vu de magnifiques paysages de montagnes avec des formations rocheuses et des canyons de toute beauté ; peut être les plus beaux paysages qu’on ait vus en Argentine. A certains endroits, on se serait cru dans l’ouest américain.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a ensuite rejoint Cafayate, la seconde ville viticole d’Argentine après Mendoza. On a bien évidemment visité des caves et effectué des dégustations de vin : cette région très ensoleillée et l’utilisation de cépages particuliers ainsi que l’altitude donnent au vin un goût très fort et un degré d’alcool très élevé pour du vin (jusqu’à 16°). Ce ne sont pas les meilleurs vins qu’on ait bus en Argentine. Par contre, nous y avons mangé les meilleures empanadas, une sorte de petit chausson farci : on en a englouti 12, tous avec des goûts différents, à la Casa de Empanadas. Un vrai délice !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le dernier jour, on est allés voir des villages traditionnels et notamment Humahuaca et Purmamarca : deux ensembles de petites maisons de terres où on a l’impression que le temps s’est arrêté. C’est à Purmamarca que l’on trouve la colline aux 7 couleurs. La roche est de toutes les couleurs, une vraie palette de peintre avec du rouge, de l’orange, du vert, du marron, du jaune.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Avant de rentrer sur Salta, on est remontés pour prendre un peu d’altitude, on a passé un col à environ 4.200m pour redescendre dans un salar d’un blanc immaculé, le Salinas Grandes. On est même descendus dessus et avons testé les aptitudes de la Fiat Sienna sur du sel : ça roule aussi bien que sur une route bitumée, mais sans bas côté, une immense route de plusieurs dizaines de kilomètres de larges.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En revenant de ces 3 jours assez intensifs, on est revenus à Salta où on est retournés faire le plein de protéines dans la même parillada, hum !

Check Also

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le désert du Wadi Rum…

Après une petite heure de route depuis Aqaba, nous arrivons au visitor center du Wadi …

3 comments

  1. La liberte sous une autre forme 🙂
    Ca faisait bien longtemps que je n etais pas venue sur votre blog. Un article et je repars en voyage avec vous, top!
    Bisous

  2. 5h35 celine! Juju vous fait des blagues la nuit ?
    Bon faut que je trouve autre chose que « c est jouliiiii » a dire (même si c est le cas) car je le dis a chaque fois!
    Comme d’hab, vps articles me font pqsser un bon petit dejeuner! Je vais vous appeler les amis ricorėe!

  3. Chouette balade !!! 🙂 Toujours aussi sympa les paysages !!! Bon en tout cas, prochaine fois qu’on part avec richard, ce sera les Amériques, nord et sud, lol !
    ça fait rêver ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *