3 février 2023
Breaking News

Les Bikets ont testé pour vous les sports aquatiques…

Maintenant que nous avons terminé les iles du Pacifique, on a voulu partager avec vous les activités sur et sous l’eau que nous avons pu effectuer depuis le départ.

Snorkelling

Cette activité consiste à nager à la surface de l’eau avec un masque, un tuba et des palmes (pas nécessaires partout). On peut rester des heures entières à nager, ou en se laissant porter par le courant, et en regardant sous l’eau. L’intérêt est de pouvoir admirer les fonds marins (coraux, roches, sable…) et la vie sous-marine (poissons, mammifères marins, crustacés, algues…). Cette activité ne nécessite pas de compétences particulières hormis savoir nager bien évidemment. La plupart des spots de snorkelling sont au bord des plages mais on peut également en faire au large, dans les lagons…

On a pu admirer notamment des tortues au Vanuatu, des requins pointes noirs à Raietea, qui sont apparemment inoffensif, quoique la première fois tu réfléchis a deux fois avant de te jeter à l’eau. Le plus beau spot de snorkelling fut à Tahaa dans leur fameux jardin de corail, même pas besoin de nager, juste à se laisser porter par le courant ! Bon, il faut juste éviter de s’érafler sur les coraux, ça peut faire mal, et d’ailleurs ça a fait mal…

Un autre spot magnifique était au parc maritime des « 17 Islands » sur l’île de Flores en Indonésie.

GOPR2094.MP4.Image fixe002

Plongée sous-marine

La plongée sous-marine, ou plongée bouteilles, est la meilleure activité pour découvrir la vie sous-marine. C’est un peu comme le snorkelling mais en 3D. Il existe de nombreux types de plongées selon les endroits, les profondeurs, les courants… Voici quelques plongées qui nous ont le plus marquées :

 – Komodo (île de Flores, Indonésie) : jardins de coraux aux eaux magnifiques, peut être les plus beaux fonds sous-marins et les plus belles couleurs;

– Maupiti (Polynésie) : plonger avec les raies mantas et pouvoir les approcher à quelques centimètres, c’est un animal fabuleux et tellement majestueux ;

– Espiritu Santo (Vanuatu) : la plongée sur l’épave de l’USS President Coolidge, une immense épave de paquebot réhabilité en navire militaire pendant la seconde guerre mondiale. L’épave est très bien conservée et très impressionnante ;

– Ile de Pâques (Chili) : l’eau la plus claire que nous ayons eue, avec en plus des fonds sous-marins superbes. En plongée on détermine la clarté de l’eau en fonction de la distance à laquelle on peut voir sous l’eau. Dans de très nombreux endroits une visibilité de 20m est déjà très bien ; ici nous avons eu une trentaine de mètres et apparemment les conditions n’étaient pas très bonnes puisque lorsqu’elles le sont, la visibilité est de 60-70m…certainement l’eau la plus claire au monde.

La plongée nécessite d’avoir une certification (PADI, CMASS, SSI…) et il faut bien faire attention au centre de plongée avec lequel on plonge parce que ça peut être très dangereux (panne d’air, accident de décompression, forts courants, pannes matérielles…). Cette activité est assez chère (prix variables selon les pays) mais ça vaut tellement le coût, parce que plus on plonge, plus on a envie de plonger. Nos prochaines plongées devraient être aux îles Galápagos…considérés par la plupart des plongeurs que nous avons vus comme étant peut être le meilleur endroit au monde pour plonger…verdict dans quelques mois.

GOPR2300.MP4.Image fixe001

Sub-wing

C’est avec Franck, un de nos couchsurfers à Raiatea que l’on a pu tester cette nouvelle activité, totalement inconnue pour nous. Mais c’est quoi ? Cet engin un peu étrange qui ressemble un peu a un mini avion ; en fait, deux ailes aérodynamiques et facilement inclinables pour permettre de changer de direction aisément. Le Subwing s’accroche à une corde derrière un bateau et on peut se balader  sous l’eau à la vitesse d’un mammifère marin ! Ça permet de se sentir comme un vrai poisson dans l’eau. On a l’impression de voler sous l’eau, il faut juste penser à remonter de temps en temps pour reprendre de l’air… et oui, on fait ça en apnée. On peut même descendre jusqu’à une dizaine de mètres de profondeur (il faut juste penser à équilibrer les oreilles pendant la descente). On a vraiment adoré cette activité, ça permet de se balader sous l’eau et d’y faire des acrobaties, des slaloms de droite à gauche ou de bas en haut. Et en plus ce qui est génial avec le subwing c’est que ça ne demande aucune capacité particulière, il faut simplement avoir un peu de souffle pour pouvoir apprécier plus longtemps chaque immersion. Le seul truc un peu flippant c’est quand on passe au-dessus d’un tombant d’une quarantaine de mètres et que l’on ne distingue pas le fond…on ne sait pas trop ce qui peut surgir des profondeurs parce qu’on est quand même un gros appât à requins en pêche à la traine. Ah oui, petite précision, ça fait mal aux bras le lendemain ; parce que même si le bateau n’avance pas très vite, avec la pression de l’eau, il faut bien s’accrocher.

GOPR2098.MP4.Image fixe001

Le wake surf

Vous connaissez peut être le wake board, l’équivalent du snowboard pour le ski nautique. Le wake surf est un peu le même principe sauf qu’on est sur une petite planche de surf, sur laquelle les pieds ne sont pas attachés, contrairement au wake board, et où on surfe sur les vagues que fait le bateau. On se tient à la corde pour se lancer, et ensuite on la lâche. Ça permet de surfer à l’infini (tant que le bateau avance). Sauf que pour ça il faut un bateau spécial, très puissant et très lourd à l’arrière pour provoquer de grosses vagues, or celui de notre couchsurfer était certes puissant, mais pas suffisamment lourd pour faire de grosses vagues, il a donc fallu garder la corde dans la main.

Le petit problème avec ce sport c’est qu’il faut un très bon sens de l’équilibre parce que ça va vite, et ça fait quand même des vagues. Or n’ayant jamais pratiqué le surf ou autre discipline similaire, on a beaucoup galéré. On a commencé en essayant de se mettre à genoux, ce qui était déjà difficile ; on faisait du ni-board (du surf a genoux), mais les sensations étaient déjà super. Apres on a essayé de se mettre debout…au bout du 3ème essai Biket a réussi à rester debout et a tenu quasiment une minute avant de tomber.

On a beaucoup apprécié ce sport, même si en tant que débutant on a un galéré ; les sensations de glisse et de vitesse sont géniales, en plus quand on tombe on se fait pas trop mal (un peu quand même parce qu’a une certaine vitesse, ça claque quand on tombe dans l’eau).

Raiatea-27 Raiatea-28

La marche sous-marine

Cette activité, nous ne l’avons pas testée directement, mais ce sont les parents de Biket qui l’on testée quand ils nous ont rejoint en Polynésie. Mais nous n’étions pas loin, on a nagé au-dessus et autour pendant tout le temps où ils étaient sous l’eau. Il s’agit de marcher sur le fond de l’eau, à 5 ou 6 mètres de profondeur, équipé d’un gros casque de scaphandre. Ce casque est relié au bateau, juste au-dessus, par un tuyau envoyant l’air ; il est également lesté (environ 40kg) pour maintenir le plongeur au fond. Ainsi on se balade sur le sable, entre les coraux et les poissons, sans même avoir la tête mouillée et en gardant ses lunettes de vue. Cette activité permet d’avoir un premier aperçu des fonds sous-marins lorsqu’on ne sait pas nager, que l’on appréhende l’immersion sous-l’eau, ou tout simplement pour découvrir de nouvelles sensations.

GOPR2356.MP4.Image fixe003

Check Also

Dans le désert du Wadi Rum…

Après une petite heure de route depuis Aqaba, nous arrivons au visitor center du Wadi …

4 comments

  1. La marche avec le casque de scaphandre me fait penser à Tintin: Le secret de la Licorne. J’ai reconnu Tournesol sous un casque!

  2. Yolande ANDRE et Georges PERAUD

    Dans le milieu, c’est ce qu’on appelle une immersion complète !!!

  3. Yolande ANDRE et Georges PERAUD

    C’est ce qu’on appelle une immersion complete!!

  4. Coucou
    Merci pour ce beau récit.
    On voit que vous vous éclatez et découvrez de belles vues sous l’eau.
    Impressionnant tous ces poissons, ce doit être génial.
    Vous venez de nous apprendre que la « Boutonne » a débordé.
    Guy et Josiane sont dans un autre monde et bien oui dans leur bulle.
    Continuez à nous faire rêver.
    Bisous
    Claude et Michel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *