19 novembre 2017
Breaking News
Home » Carnet de Voyage » Notre retour anticipé à Kathmandu
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Notre retour anticipé à Kathmandu

En raison des grèves dues aux élections, nous sommes retournés plus tôt que prévu à Kathmandu. On y est retournés 6 jours avant de prendre le vol pour Bangkok.

Ayant du temps, on a tout d’abord décidé d’en profiter pour faire notre visa pour la Birmanie, que nous avions pensé faire à Bangkok. Cette formalité ne fut pas aisée puisque personne ne savait trop où se trouvait l’ambassade ; entre les plans, les guides, internet et les renseignements, on avait 3 adresses différentes, 2 dans le quartier de Patan et une 3ème un peu plus éloignée. On est allés à pied jusqu’à Patan, ça a pris quasiment 2h, mais manque de bol l’ambassade avait déménagé quelques mois auparavant et se trouvait à la 3ème adresse. On a pris un taxi pour effectuer les derniers kilomètres, mais les adresses à Kathmandu étant tellement inutilisables que le chauffeur de taxi a mis quelques temps pour trouver l’endroit. Au final, on a trouvé avant la fermeture de l’ambassade et on a pu faire notre demande de visa, rendez-vous 2j plus tard pour récupérer les passeports avec le sésame. Pour ceux qui voyagent envisagent d’aller en Birmanie après le Népal, c’est un très bon plan puisque le visa est obtenu en seulement 2j et ne coûte que 20USD par personne, soit moins cher et plus rapide qu’à Bangkok ; l’ambassade étant très petite, on n’a pas eu à faire la queue.

Pour les autres jours, on voulait sortir un peu de Kathmandu pour aller visiter la vallée à l’extérieur de la ville, notamment la ville de Baktapur, qui apparemment est assez similaire à Bandipur. Sauf qu’en raison des grèves de transport persistantes, il nous était quasiment impossible de sortir de la périphérie.

On a donc passé le temps à nous balader dans les rues, à acheter des souvenirs, nous occuper du blog qui avait pris beaucoup de retard avec le trek et 3 semaines sans ordinateur, préparer la suite du voyage …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

On a quand même été visiter certains quartiers que nous avions pas encore eu le temps d’explorer, notamment le quartier de Patan où nous avons passé quelques heures en revenant de l’ambassade de Brimanie. Ce quartier fait partie de ceux que nous avons préféré à Kathmandu puisque c’est un enchaînement de petites ruelles étroites où à chaque croisement on découvre un petit temple, un stupa, un petit marché … c’est un quartier où il est très agréable de se promener sans but précis, en se perdant volontairement (de toute façon c’est inévitable, même avec un plan).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un soir, on a été invités au restaurant avec Gopal, le manager de l’agence Higher Limits Trek, pour faire un debrief du trek. Il nous a emmenés dans un petit restaurant népalais en plein cœur de Thamel (quartier des touristes), l’Himali Kitchen. On recommande fortement ce petit restaurant familial, pas cher du tout et très bon ; on y est retournés 2 fois ensuite.

On a également profité de ce séjour prolongé pour goûter, ou regoûter, de nombreux plats locaux : dal Bhat, momos, currys…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le samedi midi, Pemba, notre guide pendant le trek, nous a invité, comme promis, chez lui pour déguster un Dal Bhat maison. Ce plat traditionnel népalais, préparé par sa mère, était très bon. En fin de repas, il nous a servi de la bière maison : des grains de millet fermentés servis dans une pichet et arrosé d’eau bouillante. C’est assez particulier parce que c’est chaud et qu’on le boit à la paille, mais on sent bien le goût de fermentation caractéristique de la bière. Le lendemain Pemba nous a accompagnés pour acheter des bols chantants (bols à prière tibétains) : il nous a permis de les obtenir 4 fois moins cher que ce qu’on nous avait proposé la veille alors qu’on avait pourtant négocié. Petit conseil pour ceux qui souhaitent aller au Népal, essayez de vous faire accompagner par un local pour acheter des souvenirs ou autres matériels de randonnée : il y a un prix pour les touristes et un prix pour les népalais, la différence peut être parfois énorme.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Galerie Photos

Check Also

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le désert du Wadi Rum…

Après une petite heure de route depuis Aqaba, nous arrivons au visitor center du Wadi …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *